Keiser : Brockes-Passion

La discographie des œuvres de Reinhard Keiser est relativement courte même si ce compositeur à l’œuvre à Hambourg aurait composé au-delà de 100 opéras et tout près d’une dizaine d’oratorios. Le version de la Brokes-Passion   mise en musique par Keiser en 1712 nous est proposée par l’ensemble vocal Vox Luminis sous la direction de Lionel Meunier, accompagné de l’ensemble instrumental Les Muffati, dirigé par Peter Van Heyghen.
Reinhard Keiser was a famous opera and oratorio composer working in Hamburg at the beginning of the 18th century. He set to music a text written by Barthold Heinrich Brockes based on the Gospel.
Keiser composed more than 100 operas and some 9 or 10 oratorios.

Bach : Inventions & Sinfonies

Comment résister à cette appréciation d’Albéric Lagier (Musikzen -01/2016) (Note: Soleil) : « Ce n’est pas une musique qu’on emporterait peut-être sur une île déserte, c’est elle qui vous y emmène, sûrement ».
Disque sans prétention de Zhu Xiao-Mei. Une artiste qui se place au service de Bach.
Alberic Lagier of Musikzen (01/2016) has the following interesting comment about Zhu Xiao-Mei’s interpretation of the Inventions and Sinfonias of Bach : « It is not music to be taken on a desert island, it is rather the music that will take you there ».

Carnevale 1729

Ann Hallenberg nous émerveille à nouveau. Il y a peu, elle nous proposait un album ayant pour titre ‘Farinelli’. Son nouvel album – en fait deux CD – nous propose des airs interprétés par d’autre célèbres chanteurs du 18ième siècle dans le cadre du Carnaval de Venise de 1729

Venezia – Airs d’opéra de la Sérénissime

Le récital de Max Emanuel Cencic a été bien accueilli en France. C’est Opéra Magazine, sous la plume de Cyril Mazin qui lui a accordé la mention la plus favorable avec un ‘Diamant Opéra’.
Pour sa part, Roger-Claude Travers (Diapason # 611 – 03/2013) apprécie le choix d’arie effectué par Censic et note que le contre-ténor n’est  » jamais outré dans l’expression, parfaitement maître de ses moyens, souple et somptueux sur tous les registres,…

La storia di Orfeo

La première œuvre musicale qui nous vient à l’esprit à la seule mention du nom d’Orphée c’est évidemment « La favola d’Orfeo », sur un livret d’Alexandre Striggio avec la musique de Claudio Monteverdi (1567-1643). Cet Orfeo fut créé à la cour de Mantou en 1607. Mais Philippe Jaroussky a pour projet de nous raconter l’histoire d’Orphée et pour ce faire il sollicite deux autres compositeurs du 17e siècle…