Marais : Pièces de viole

3760127223863

Marin Marais (1656-1728) : Prélude, Le Jeu du Volant, Le Petit Badinage, Le Rondeau Villeneuve, Rondeau Le Troilleur, Prélude, Gavotte Singulière, Rondeau Le Bijou, Fête Champêtre, La Biscayenne, Le Badinage, La Paraza, Le Tact, Rondeau Le Doucereux, La Provençale, La Rêveuse
François Couperin (1668-1733) : Les Barricades Mystérieuses, Le Dodo ou l’Amour au Berceau
La Rêveuse
Florence Bolton, (basse de viole / bass viol), Benjamin Perrot, (théorbe & guitare baroque / theorbo & baroque guitar), Carsten Lohff, (clavecin / harpsichord), Robin Pharo, (basse de viole / bass viol)

Label : Mirare   Référence : MIR386  Code-barres / Barcode : 3760127223870

Revue de presse  (An English version follows)

La revue britannique Gramophone, dans son numéro de mars 2018, décerne un Editor’s Choice à l’enregistrement de « Pièces de viole » de Marin Marais par l’ensemble La Rêveuse. L’article porte la signature de madame Julie Anne Sadie. Il s’agit d’une reconnaissance des plus méritoires. « This recording… breaks new ground”, écrit-elle, ce que l’on pourrait traduire par “un enregistrement qui sort des sentiers battus” ou encore “un enregistrement qui ouvre de nouvelles frontières”. Elle juge que ce sont « … des interprétations exécutées de façon sublime sans entraves… dans un esprit d’improvisation tout à fait remarquable ». Elle nous réfère au film « Tous les matins du monde » alors que Savall nous faisait découvrir ces deux pièces merveilleuses de Marais que sont « Le Badinage » et la « Rêveuse ». Ces nouvelles versions, écrit madame Sadie, « … ouvrent nos oreilles à de surprenants paysages sonores et nous révèlent certains aspects du génie intérieur de Marais ». Ce disque, affirme-t-elle, sera sûrement en tête de liste lorsque viendra le temps d’effectuer son choix de l’enregistrement de l’année. Elle conclut sa critique par cet aveu : « Personnellement, j’ai l’impression d’avoir visité le studio de Marais et d’avoir entendu les sons à partir de sa fenêtre. Ce sont là des expériences qui me sont chères ».

Chez Diapason (# 666 – 03/2018) (Note : 5 diapason), le critique Loïc Chahine dresse un portrait qui décrit fort bien chacune des pièces interprétées sur le disque. Il souligne en particulier le rôle de « la viole principale qui s’enchâsse … dans un accompagnement qui ne la noie jamais mais la prolonge, la complète… ». Au sujet de « La Rêveuse » extraite du quatrième livre (1717) de Marin Marais, il écrit : « Dans La Rêveuse, qui oscille entre les suspensions et l’apesanteur, que de finesses dans les inflexions infinitésimales! Cette Rêveuse ne pleure pas, elle rêve, en effet ». Florence Bolton et ses compagnons, ajoute Chahine, nous livre « … un Marais pictural, précieux par son absence de préciosité ».

Sur la Toile, on peut consulter des commentaires très inspirants. Mentionnons en premier, celui de Gérard Pangon qui nous invite, via Musikzen (01/2018) (Soleil) à garder à l’esprit que « … la grâce infinie …» se retrouve « … partout dans ces pièces de Marin Marais ». Selon Pangon « … les musiciens de l’ensemble La Rêveuse sont des orfèvres hors pair pour ciseler ces joyaux… », « … ils donnent du brillant ou cultivent les ambiances en demi-teinte, ils possèdent l’art de la respiration, du changement de rythme et de l’écoute réciproque. Et on ne se lasse pas de les écouter ».
Chez Rondo Magazin (03/2018) Guido Fischer rédige un très court plaidoyer en faveur de cette réalisation et lui décerne une note de 5/5.
Sur le site « Le Babillard » (03/2018) Wissâm Feuillet propose un commentaire très intéressant qui fait surtout ressortir l’aspect descriptif des pièces interprétées. « Marais est le génie de la pièce de caractère, moment de musique indépendant, qui a sa poétique propre et qui raconte… » Marais sut peindre son siècle comme nul autre et l’ensemble « … La Rêveuse rend justice à ces peintures … ». On nous propose ici « … une anthologie majeures », à écouter de toute urgence. En somme « … ce corpus de pièces de caractère (…) devient l’un des éléments essentiels » de la discographie maraisienne, fort bien garnie à ce jour.

 

L’enthousiasme est toujours au rendez-vous dans ce compte rendu critique de Camille de Joyeuse chez ClassiqueNews (01/2018) qui récompense de surcroît le CD d’un CLIC pour le mois de février 2018. Celle-ci considère que « La Rêveuse trouve l’élégance du geste juste, la vérité des accents les plus nuancés pour exprimer tout ce qui fait le charme et la séduction de l’écriture de Marais ». « Éloquents et flexibles, les instrumentistes de la Rêveuse savent faire chanter et même parler violes, clavecin et théorbe au diapason de cette palette de l’introspection ». Ou encore : « Subtile(s), doués d’une sonorité enchanteresse, (ces musiciens) composent ici l’un des meilleurs programmes dédiés aux poètes coloristes baroques : Couperin et Marais évidemment. Magistral(e) sélection, geste convaincant ».
 « Encore un disque Marais? » Christophe Pucek pose la question que d’autres on déjà posée avant lui. Il le fait sur son blogue « Wunderkammern » (01/2018) ainsi que sur le site Culturopoing. On se doit de répondre : heureusement ! Surtout lorsqu’il est du calibre de ce que nous proposent Florence Bolton, Benjamin Perrot, Carsten Lohff et Robin Pharo.


Pucek souligne un aspect fondamental de cet enregistrement, soit «  la correspondance entre musique et peinture » tout comme il le fait de semaine en semaine sur son blogue. On ne peut s’empêcher de songer à l’univers de Watteau à la vue de la pochette du disque. Il faut lire attentivement le commentaire de Pucek et retenir cette phrase-clef : « Entre évocations subtiles et portraits artistement croqués, l’archet de Marais se fait pinceau, celui d’un peintre d’histoires ». Retenons également cet autre constat : « … tout est loin d’avoir été dit dans l’interprétation de la musique de Maris Marais ». Avec ce CD nous avons un « … récital gorgé d’idées, de nuances et de couleurs, où les musiciens de La Rêveuse prennent le temps de laisser respirer et s’épanouir les œuvres et ne cherchent pas à prouver quoi que ce soit sinon leur attachement au répertoire qu’ils interprètent… ».

Pour acheter / To purchase:   FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Pour consulter les critiques / To read the reviews
Cliquer ce bandeau / Click this banner
classicalacarte(2)


English version:

The British magazine Gramophone, in its edition of March 2018, awards an Editor’s choice to this recording entitled “Pièces de viole” – or viola da gamba compositions by Marin Marais. The reviewer is Julie Anne Sadie who writes with great enthusiasm that this recording by the ensemble La Rêveuse “breaks new ground”. She adds: “These are sublimely unfettered performances, perfectly judged and yet remarkably improvisatory in spirit”. She refers us to the film “Tous les matins du monde” when Savall introduced us in the 1990’s to those two marvellous compositions of Marais entitled “Badinage” and “La Rêveuse”. These new interpretations by Florence Bolton and her musician-friends “… open our ears to astonishing aural landscapes, and even glimpses of the inner genius of Marin Marais”. This is an exceptional recording “… which will rank among my contenders for recording of the year”.

The French magazine Diapason also recognizes the merits of this CD with a 5 Diapason (or 5/6 stars). The reviewer, Loïc Chahine, emphasises the role played by the main viola da gamba “which is inserted … within the musical accompaniment, never lost within it but rather extends it”.

Commenting on the way the ensemble delivers the composition from the 4th book of 1717 of Marin Marais from which the ensemble derives its name, Chahine writes : “This Rêveuse is not mourning, it is truly dreaming”. Florence Bolton and her companions are presenting Marais as being “pictorial, precious but without preciosity”.

 Gérard Pangon of Musikzen (5/5) writes a concise review and invites us to bear in mind that these compositions are absolutely gracious. The musicians of La Rêveuse are experts in the matter. One never gets tired of listening to their interpretation of Marin Marais. Another 5/5 evaluation has been expressed by Guido Fischer, from Rondo Magazin (03/2018).

One can read an interesting point of view expressed by Wissâm Feuillet via “Le Babillard”. “Marais is the true genius of what is called ‘la pièce de caractère’, that is a composition totally independent which has its own poetry and which tells a story…”. This CD contains a major anthology which must be listened to urgently. It’s obviously a major component of the discography devoted to Marais.

Camille de Joyeuse, writing for ClassiqueNews, is another reviewer who expresses very positive comments and recognizes the merits of this recording by awarding a CLIC for the month of February 2018. She writes among other things: “ The musicians of La Rêveuse are eloquent and flexible, they know how to make their instruments sing and even talk…”.

Last but not least, Christophe Pucek asks the question that others have also asked: “What, not another disc devoted to Marais?” One has to answer: “Gladly”. Especially if it is of the calibre of what Florence Bolton, Benjamin Perrot, Carsten Lohff and Robin Pharo are offering.

Pucek underlines a very important aspect of this recording: “the relationship between music and painting”. One cannot avoid but thinking about the world of Watteau, as illustrated on the front and back covers of the record sleeve. The compositions of Marais “… range between subtle evocations and portraits artistically sketched; his bow becomes a brush, that of a painter of stories”.

This “… recital is full of ideas, of nuances and colors, and the musicians of La Rêveuse take the time to let these works breathe and bloom, and they are not trying to prove anything other than their love for this repertory…”.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s