Gibbons : « Fancies for the Viols »

5400439003842

Orlando Gibbons (1583-1625) : Fantazia, Galliard, In Nomine, Pavan, Go from my Window
L’Achéron, François Joubert-Caillet, dir.
Label : Ricercar   Référence : RIC384   Code-barres / Barcode : 5400439003842

Revue presse / Press review 

N.B. English version follows

François Joubert-Caillet nous convie à une expérience musicale particulière. Dans le livret du CD, il nous le présente comme étant un premier enregistrement d’un consort formé de six violes typiquement anglaises qui sont des copies réalisées par Arnaud Giral d’après des instruments attribués à Henry Jay ( c. 1580 – c. 1641), célèbre luthier anglais dont l’atelier était situé à Southwark, en banlieu de Londres. « Les première notes sur ces six violes … ont été jouées dans la merveilleuse acoustique de la chapelle Notre-Dame de Centelles (Siran) (lieu du présent enregistrement) ». Joubert-Caillet poursuit : « … dès les premiers accords nous avons été submergés par ce son inouï, extraordinaire, unique, puis aussi par une émotion qui nous a pris à la gorge ; c’était comme si une couche de poussière s’était dissoute, un voile s’était levé et qu’une palette de couleurs, une essence profonde s’étaient enfin pleinement révélées ».
Selon Joubert-Caillet, ce qu’il y a d’unique dans ce consort composé de six violes c’est que « … l’homogénéité et l’équilibre de l’ensemble donnent la sensation d’entendre un seul et même instrument… », « … un son plein, pur, clair, profond, grand, à l’articulation précise et éloquente ; un son que l’on pourrait qualifier d’anglais ».
Albéric Lagier coiffe son commentaire rédigé pour le webzine Musikzen d’un titre accrocheur : « Envoûtant – Aux sommets de la viole anglaise ». Les musiciens de l’Achéron, François Joubert-Caillet en tête, s’appliquent « … à mettre en valeur ce répertoire anglais d’essence, ses touches italianisantes, et la richesse structurelle des consorts qui auront une influence prégnante au-delà des siècles et dans toute l’Europe » Leur « … interprétation ressemble à un sans faute : ce programme … envoûte sans jamais lasser ».
Le webzine allemand Rondo Magazin accorde une note de 5/5 à l’enregistrement.
Un autre webzine, ResMusica (12/2017) affiche également un titre invitant : « L’apothéose du consort de violes anglais ». Toutefois, le commentaire de Cécile Glaenzer est plutôt silencieux sur la qualité de l’interprétation de la musique de Gibbons.
Chez Baroquiades (10/2017), on peut consulter un commentaire très bien élaboré, rédigé par Jean-Stéphane Sourd Durand, décrivant et analysant le concert du 27 octobre 2917 au titre évocateur « Go from my window », au cours duquel les six violistes de l’Achéron ont interprété l’essentiel des fantaisies (ou Fancies) d’Orlando Gibbons enregistrée quelques mois auparavant pour le label Ricercar. Citons quelques extraits de cette appréciation : L’Achéron « … a su restituer, avec virtuosité, le souffle divin de la musique de Gibbons. Il a donné à la ligne instrumentale une profondeur unique fondée sur l’imitation de la voix humaine ». « L’Achéron a également soulevé le caractère complexe des pièces du maître, tantôt écrites sur un délicat contrepoint, tantôt couvertes de lignes mélodiques ».
La critique de Philippe Ramin rédigée pour Diapason (# 663, 12/2017) (Note de 3) représente la seule note discordante à ce jour dans ce concert d’éloges. Ce critique juge sévèrement l’interprétation de 4 des 18 pièces enregistrées et estime que L’Achéron adopte « une esthétique discutable quand on songe aux pièces chorales et pour clavier, où prédominent la rhétorique expressive, la fantaisie et la clarté formelle ». Peut-être. Mais le titre du CD est bien « Fancies for the Viols », non ?


François Joubert-Caillet, leader of the ensemble L’Achéron, informs us in the liner notes of the CD how his group came about in forming a “perfectly proportioned Consort of Viols according to the precepts current during the 17th Century”. The six viols used for the recording were manufactured by Arnaud Giral They are faithful copies of instruments attributed to Henry Jay (c. 158 – c. 1641), one of the better known viol makers of the period. His shop was located in Southwark, near London.
What is so specific to this consort is that the “… viols were built in proportion to each other, with the dessus being half the size of the consort bass and the tenor three quarters: the instruments were therefore built to harmonies with each other, as are the pipes of an organ”. “… the homogeneity and balance of the consort’s sound create the feeling of hearing one and the same instrument…”.

L’Acheron’s interpretation of the Fantasies of Orlando Gibbons has been saluted by Albéric Lagier of the webzine Musikzen (11/2017) as being “Bewitching” – “Their interpretation is faultless… one never gets tired of listening to these musicians”. Another perfect result – 5/5 – is posted by the German webzine Rondo.
Some very interesting commentaries are posted by Jean-Stéphane Sourd Durand on another webzine – Baroquiades (1/2017). His appreciation is based on a concert given by the ensemble in October 2017.   It is a very well documented assessment of the ensemble interpretation of most of the works already recorded earlier for the Ricercar label. These musicians “ have been able to recreate with virtuosity the divine inspiration emanating from Gibbons’ music. The instrumental line was based on a unique depth based on an imitation of the human voice”. “L’Achéron was also able to express the complex character of these works which are at times like fugues, at times written on a delicate counterpoint, at times appearing like melodic lines”.
The only sour note comes from the reviewer of the French magazine Diapason (# 663, 12/2017) (Note: 3). His appreciation of 4 of the 18 works recorded is rather negative.

 

Pour acheter / To purchase:  FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA –   

Pour consulter les critiques recensées / To read the reviews

Cliquer le bandeau ci-dessous  /  Click this banner

classicalacarte(2)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s