» Grandissima Gravita « 

723385392170

Revue de presse / Press review   

Grandissima Gravita
Oeuvres de / Works by : Pisendel, Tartini, Verachini & Vivaldi
Rachel Podger (violon / violin), Brecon Baroque
Label : Channel Classics   Référence : CCSSA39217  Code-barres / Barcode : 723385392170

Cet enregistrement mettant en vedette Rachel Podger accompagnée par des membres de son Brecon Baroque porte le titre de « Grandissima Gravitá ». Cette expression aurait été associée par Veracini au premier mouvement   – Adagio assai – de sa sonate en sol mineur (Opus 2, no. 5). Est-ce tout bonnement un titre ou bien une thématique exploitée tout au long de l’enregistrement? En réalité, il n’y a rien de vraiment grave ou solennel dans ces œuvres.
Un disque intriguant, inhabituel, qui nous propose des œuvres singulières composées par quatre musiciens qui sont contemporains et qui ont œuvré à l’orée du 18ième siècle. Les plus connus sont évidemment Vivaldi et Tartini, puis le non moins fascinant Pisendel et surtout Veracini dont les œuvres enregistrées constituent une agréable découverte.
Si Rachel Podger est la star de ce disque, les trois autres membres de son ensemble qui assurent le continuo sont également excellents. C’est d’ailleurs ce que souligne Charlotte Gardner dans sa critique toute en éloges pour Gramophone (12/2017) (Editor’s Choice). « Podger est exquise; fluide, entraînante, multicolore, capable d’ornementations divines tout en filigrane. Ses collègues du Brecon Baroque sont, tout autant sans faute, des partenaires chambristes des plus sympathiques ». En conclusion, écrit Gardner, il s’agit d’un album exceptionnel : « … programmé et présenté avec doigté, interprété de façon impeccable, garantissant une expérience d’écoute et du plaisir débridé ».

Olivier Fourés rédige chez Diapason (# 663, 12/2017) une critique assez bizarre, sur un ton un peu grandiloquent et qui se termine par cette phrase décrivant l’Encore du CD : « Le retour à Vi­valdi, diaphane, constitue un excellent digestif Rachel Podger, aussi spiri­tuelle que lyrique, en transe ou méditant, l’archet bien à la corde ou pei­gnant les harmoniques, fait face à ces ténèbres avec une telle spontanéité, qu’elle rend unique chacune de ces pages, et met magnifiquement en valeur le clair‑obscur de cette musique italienne ». Il ajoute : « Le Brecon Baroque divague avec elle… ». On comprend que ce critique a bien apprécié l’enregistrement (5 Diapason). Chez BBC Music Magazine on qualifie cet enregistrement d’ensorceleur (bewitching). « Podger est de toute évidence l’étoile de ce disque mais il doit son attrait irrésistible à la chimie d’ensemble des quatre musiciens en présence ».

C’est également le point de vue de Sid Nuncius qui souligne sur son blog le jeu en continuo du claveciniste Marcin Świątkiewicz, Allison McGillivray au violoncelle et Daniele Caminiti, luth et guitare. D’ailleurs chaque musicien nous est présenté dans le livret.
Dominy Clements écrit chez MusicWeb International que la maison Chandos nous offre un album « interprété et enregistré magnifiquement – un très beau recueil d’œuvres intrigantes et divertissantes ». « C’est du matériel de très bonne qualité, plein de verve et bien varié ».
D’autres critiques paraîtront éventuellement mais il est fort à parier qu’elles reprendront toutes les caractéristiques déjà notées. Un superbe enregistrement donc, à écouter et à réécouter avec le plus grand des plaisirs, tout à fait dans la tradition des CD précédents du Brecon Baroque.

_____________________________________

This recording by musicians of the Brecon Baroque lead by the violinist Rachel Podger has the following title: “Grandissima Gravita”. As Benjamin Durham writes in his appreciation of the recording for Early Music America, “there is nothing heavy or solemn about the recording”. The expression comes from : The grandissima mood ascribed by Veracini to the opening Adagio assai of his Sonata for Violin and Coninuo…” (Track no.5). This is a very intriguing and fascinating recording of works composed by four musicians who were contemporaries, active at the outset of the 18th century. The two better known: Vivaldi and Tartini, plus the fascinating Pisendel and a very interesting revelation, Veracini.


If Rachel Podger is the star of this recording, the other three members of Brecon Baroque who accompany her are also excellent. That is precisely what Charlotte Gardner mentions in her very eulogistic review for Gramophone (12/2017) (Editor’s Choice): “
Podger … is exquisite; fluid, lilting and multi-shaded, with gorgeous filigree ornamentations. Her fellow Brecon Baroque members are equally faultless as sympathetic chamber partners…”. Gardner’s final appreciation is unequivocal : “Programmed and presented with flair, and faultlessly performed, this is a listening experience of unbridled pleasure. An exceptional album”.
The reviewer of the French magazine, Olivier Forés, also writes a very favourable commentary and rewards this recording with a “5 Diapason”. 

One word suffices to summarize the opinion of the BBC Music Magazine reviewer : “Bewitching”. The recoreding is the Chamber Choice for the month of December with 5 stars mention.
According to Dominy Clements (MusicWeb International, 11/2017): “This is all high quality stuff, and packed with verve and variety”. He adds: “this is some of the best Baroque period music making currently available on this particular planet”.

Pour acheter / To purchase :

FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Pour consulter les crities / To read the reviews

Cliquer le bandeau ci-dessous / Click this banner:

classicalacarte(2)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s