Handel : ‘Bad Guys’

3149028024920

Revue de presse

Georg Friderich Handel : Bad Guys, airs de Teseo, Tamerlano, Ariodante, Ottone, Amadigi, Giulio Cesare.
Xavier Sabata (contre-ténor) (countertenor), Il Pomo d’Oro, dir. Riccardo Minasi
Label : Aparté Référence : AP048 Code-barres / Barcode : 3149028024920

John Yohalem, critique pour Opera News, nous suggère de ne pas nous laisser influencer par la mise en scène de la pochette. En fait Xavier Sabata est un bien « gentil garçon », un contre-ténor qui « … possède un instrument des plus colorés… » et en fait comme l’écrit ailleurs Pierre Degoot (ResMusica – 01/2013): « La voix de Xavier Sabata est presque trop belle pour de telles incarnations (i.e. les vilains des opéras de Handel). Le timbre rond et chaud … est un délice pour l’oreille, la musicalité est exquise et la technique triomphante. C’est donc par l’expression (qu’il parvient à créer ces portraits dont certains … sont tout à fait terrifiants… », « … c’est (aussi) dans le chagrin amoureux, dans la tendre mélancolie de l’amant éconduit … que Sabata parvient à créer l’émotion et à défendre des personnages qui, s’ils sont certes des traîtres ou des renégats, n’en sont pas moins des hommes ».
Ivan A. Alexandre (Diapason # 611, 03/2013) se montre davantage critique à l’endroit du contre-ténor espagnol. Il écrit à son sujet: « Doté d’un instrument assez rond mais peu timbré, voire feutré dans les médium, sans souffle ni éclat, sans consonnes, sans drive dans les vocalises plus égrenées que dardées, il semble que la bad expression lui coûte ». (Note: 3)
Du côté de Classica (#150 – 03/2013) Jérémie Bigorie juge également sévèrement l’enregistrement. (Note: 3) Mais ce n’est pas a priori Sabata qui est seul en cause (« Le timbre est celui d’un contralto, aux assises bien graves. On aime sa ligne vocale irréprochable et son legato d’une grande fluidité ».) mais plutôt « … l’accompagnement assez inégal » de Riccardo Minasi et l’ensemble Il Pomo d’Oro.
Du côté anglophone, l’enregistrement n’a été que très sommairement analysé, tout d’abord chez Gramophone (03/2013) par David Vickers. Pour lui, il s’agit d’un récital d’une valeur plutôt inégale. Son collègue John T. Hughes chez Interational Record Review (04/2013) rédige une critique honnête, plutôt appréciative des capacités du contre-ténor. Il est le seul à avoir souligné que malgré le choix de 12 arias extraits de 6 opéras de Handel, le récital ne fait que 53 minutes. C’est un peu chiche, écrit-il. En conclusion de son article, il se dit « … heureux de faire la connaissance d’un autre impressionnant contre-ténor ». Il ajoute: « Minasi dirige un ensemble aussi adroit dans son jeu que Sabata l’est dans son chant ».

Sur la Toile, on peut consulter plusieurs critiques ( 7 en fait) généralement très positives. Lee Passarella (Audiophile Audition) (Note: 4) écrit: « … en choisissant des airs qui illustrent les différentes facettes des vilains de Handel, et par extension la profondeur de la perception psychologique de ses caractères, Sabata met en évidence toute la dimension de ses talents, qui est considérable. La voix est pure, cristalline, et à tout le moins dans cette musique, ferme du début à la fin: un instrument capable de décrire la mélancolie profonde ou la rage avec tout autant de sensibilité »

Pour acheter / To purchase :

Amazon : FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA –  

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s