Heroines of Love and Loss

7318599922485

Revue de presse

Heroines of Love and Loss
Ruby Hughes (soprano), Mime Yamahiro Brinkmann (violoncelle/ cello) & Jonas Nordberg (luth /lute – théorbe / theorbo – archiluth / archlute)
Label : Bis  Référence :BIS2248  Code-barres / Barcode : 7318599922485

 

Un disque merveilleux, tout simplement superbe selon les critiques qui ontcommenté ce disque jusqu’à maintenant. Et les recommandations sont impressionnantes, à commencer par Gramophone (05/2017) qui lui décerne un Editor’s Choice et Diapason qui y va d’un Diapason d’or. Quatre étoiles chez Classica (07/2017) et BBC Music Magazine (06/2017).

Voyons voir ce que chacun a à nous dire à propos de cet enregistrement qui porte un titre qui pique la curiosité (Heroines of Love and Lost ». Il donne la parole en particulier à quatre compositrices du 17è siècle – Francesca Caccini (1582-1640, Claudia Sessa (1570-1619), Barbara Strozzi (1619-1677), Lucrezia Orsina Vizzana (1590-1662) – ainsi qu’à certaines autres héroïnes célébrées par d’autres compositeurs de cette époque, dont Henry Purcell et sa « Didon »..
Richard Lawrence de chez Gramophone écrit, sans être démesurément démonstratif, que Ruby Hughes et ses collaborateurs ont concocté un programme qui « évite toute surdose de mélancolie en introduisant des pièces instrumentales, y compris les mouvements d’une sonate pour violoncelle de Vivaldi entre les pièces vocales », … « auxquelles (la soprano) apporte une compréhension exemplaire et beaucoup de style ».
Gaëtan Naulleau nous pose une question : « Diapason d’or »? Il ajoute : « Couronne incongrue pour un récital sans éclat ni luxe, où règnent le trouble et la suggestion ». Il nous invite à (re)découvrir) une Ruby Hughes dont « la jeunesse du timbre, offert sans fard aux tourments et aux accablements amoureux, donne à l’album un parfum unique parmi tous les bouquets de lamentos parus depuis une dizaine d’année ». Le disque est si beau à écouter et pourtant nous attend à la fin cette pièce anonyme incroyablement touchante « O death, rock me asleep ». Comme l’écrit Naulleau : « Ruby Hughes a le culot d’enchaîner à Didon, par un effet d’insistance merveilleux, la plainte minimaliste qu’Anne Boleyn aurait écrite, sur un balancement de berceuse, tandis qu’elle attendait sa fin dans la tour de Londres. Comme on aime souffrir avec elle(s) ! »
Christophe Huss, dans son commentaire rédigé pour le journal Le Devoir (05/2017 – 5 étoiles) en rajoute : « Il y a dans ce programme… une sorte de grâce absolue, relayée par une prise de son renversante, tant en stéréo qu’en écoute multicanal. Un CD coin du feu, un CD porto et whisky, un CD bonheur ».
Mêmes impressions de la part de Jérémie Bigorie (Classica # 194 – 07/2017) (4 étoiles) : « Ruby Hughes montre … toute une gamme de sentiments, du soupir à l’envolée lyrique, et trouve des accents tragiques où notes et mots vibrent à l’unisson ». Ces artistes nous offrent une « … excellente introduction au XVIIè siècle, vu sous l’angle féminin (et qui) est magnifiée par une remarquable prise de son ».

Sur la Toile nous avons jusqu’à maintenant deux commentaires, l’un de D. James Ross (Early Music Review, 03/2017) (5 étoiles) et l’autre de Jonathan Woolf paru chez MusicWeb International (05/2017). Ross, en plus du chant magnifique de Ruby Hughes, nous souligne la contribution des instrumentistes accompagnateurs qui interprètent également les interludes musicaux : au théorbe, luth et archiluth, Jonas Nordberg et au violoncelle, Mime Yamahiro Brinkmann.
Jonathan Woolf souligne un autre aspect de cet enregistrement au titre évocateur. « Si amour et lamentation, tel qu’exprimé par l’entremise de la voix féminine, constitue le thème de ce disque, alors l’émancipation graduelle des femmes compositrices en constitue un fort sous-thème ». L’appréciation finale de Jonathan Woolf est sans équivoque : « Avec cette merveilleuse acoustique d’église fort ample (église de Länna (12è siècle) – Suède), le concept de même que l’exécution s’avèrent admirables ».

Pour acheter / To purchase

Amazon :  FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s