Taverner : Missa Corona spinea

0755138104624

Revue de presse

John Taverner (1490-1545) : Missa Corona Spinea,  Dum transisset Sabbatum I, Dum transisset Sabbatum II
The Tallis Scholars, Peter Phillips
Label :Gimmell Référence : CDGIM046 Code-barres / Barcode : 0755138104624

La parution d’un nouveau CD des Tallis Scholars ne passe jamais inaperçue et le présent disque ne fait pas exception. Nous avons recensé 15 critiques portant sur cet enregistrement.

La Missa Corona spinea (Couronne d’épines) de John Taverner a été accueillie par les critiques anglophones en des termes des plus favorables. Pour David Fallows de Gramophone (11/2015) il s’agit d’un enregistrement somptueux (gorgeous). « J’ai tendance à aimer les tempi adoptés par Peter Philipps.. » et de plus, «… les textures de la polyphonie à six voix de Taverner sont merveilleusement transparentes». Seul aspect quelque peu négatif: « la tessiture très élevée utilisée par les sopranos de Philipps donne l’impression que leurs voix (Janet Coxwell et Amy Haworth ) sont parfois forcées et fatiguées ». Nonobstant cela, «… elles sont absolument fantastiques ».

Andrew Green de Early Music Today (09/2015) résume en une formule choc sa perception: « Préparez-vous à quitter la planète Terre à l’écoute de la Missa Corona spinea de John Taverner ». Toute la spécificité de cet enregistrement vient de cette utilisation des voix de choristes sopranos (treble en anglais). Toutes les qualités qui sont la marque des Tallis Scholars sont ici présentes : … équilibre et clarté impeccables, allure parfaite … ».

Jerome F. Weber rédige pour Fanfare (39:4 – 03/2016) une analyse succincte et écrit que « les Tallis Scholars … chantent avec une douceur éthérée et emploient une ligne de treble aigüe, tout à fait en accord avec la description que fait Philipps de la messe : un concerto pour treble ». Ce disque est d’autant plus intéressant, selon Weber, qu’il nous donne l’occasion d’entendre deux magnifiques versions d’un même Répons   : Dum transisset Sabatum I & II. – (Troisième leçon des Matines du dimanche de Pâques – c.f. livret, p. 6).

 Chez Diapason ( # 641 – 12/2015), l’enregistrement obtient une note médiane de 3. Jacques Meegens se dit lui en total désaccord avec l’approche de Philipps et de ses treble qui « … flirtent avec le contre-ut pendant une bonne partie de la Missa Corona spinea. L’effet, certes spectaculaire… lasse et agresse vite l’oreille ».

Sur la Toile, l’enregistrement des Tallis Scholars a été abondamment analysé.

Music Web International a proclamé ce CD « Disque du mois d’octobre 2015». Deux critiques sont parues sous la plume de Brian Wilson et John Quinn. Ce dernier rédige un commentaire des plus appréciatifs du travail des Tallis Scholars. Sa critique nous invite à comparer cet enregistrement récent de la Missa Corona spinea à celui réalisé en 1989 par Harry Christophers et The Sixteen chez Hyperion. Deux approches bien différentes selon Quinn mais qui sont complémentaires. C’est celle de Philipps qu’il préfère: « … il fait davantage ressortir la pure grandeur de l’oeuvre ». Il ajoute: « … l’enregistrement de Philipps sonne davantage dévotionnel » et surtout « … la ligne de treble est tellement plus évidente dans cette interprétation que dans la version de Christophers ». En conclusion: « … disque spectaculaire de la part des Tallis Scholars ».

 

L’autre commentaire rédigé par Brian Wilson est davantage rédigé en fonction des aspects techniques de l’enregistrement ainsi que sur une approche comparative avec les enregistrements antérieurs de cette messe.

Chez Early Music Review, D. James Ross rédige un commentaire très appréciatif ( Note de 5) qui met en évidence la contribution des voix féminines de soprano (treble voices). Graham Rickson rédige pour The Arts Desk une critique qui reconnaît l’excellence de cet enregistrement: « Il y a ici une hardiesse et une confiance propre à cette performance qui est des plus désarmantes ». Il souligne la qualité technique: « … une prise de son immaculée… merveilleuse ». Ce concert d’éloge se poursuit à la lecture des commentaires postés sur leur ‘blog’ respectif par 1) Bruce Reader (The Classical Reviewer – 11/2015), 2) Andrew Benson-Wilson 11/2015) et 3) Robert Hugill (10/2015). À ces commentaires tous élogieux, il convient d’ajouter ceux de Stephen Midgley et de Sid Nuncius postés ceux-là sur Amazon.

Pour acheter / To purchase :

Amazon :  FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s