In War & Peace

0190295928469

« In War & Peace »
« Harmony through music »: Arias by Handel, Jommelli, Leo, Monteverdi & Purcell
Joyce DiDonato (mezzo-soprano),  Il Pomo d’Oro, Maxim Emelyanychev, dir.
Label : Erato   Référence : 9029592846 Code-barres / Barcode : 0190295928469
Revue de presse / Press review

Voici un disque qui est tout autant un manifeste qu’un récital, écrit Alexandra Coghlan (Gramophone – 11/2016). Un manifeste placé sous le thème de « Guerre et Paix). C’est un excellent enregistrement selon cette critique dans lequel « le drame est tout, comme toujours, chez DiDonato ». Le CD se voit décerner un Editor’s Choice par le magazine britannique.
Chez Diapason (# 651 – 11/2016) Luca Dupont-Spirio n’a que des éloges à formuler : « … l’inspiration qui parcourt (les) tempos (du CD) confirme le rayonnement unique du timbre et du caractère de Joyce DiDonato », mais aussi une légère critique : « … l’aigreur à peine perceptible de certains aigus ». Le disque se mérite un 5 diapason.
Chez Classica (# 188 – 12/2016) Philippe Venturini s’attarde davantage à situer le projet de la chanteuse dans un contexte social et contemporain. Une artiste engagée (ils ou elles sont rares dans l’univers de la musique baroque si l’on fait exception de Jordi Savall) nous propose un récital d’airs d’opéras baroques « … où s’opposent des sentiments extrêmes, où les échos des champs de bataille succèdent aux chants d’amour ». Un récital très bien construit et merveilleusement interprété qui se mérite un CHOC du magazine Classica.
La critique du journal The Guardian Fiona Maddocks applaudit elle aussi cette réalisation. Le disque se mérite une note fort honorable de 4 sur 5.

Sur la Toile, nous avons retracé plusieurs   commentaires tous très appréciatifs du travail de Joyce DiDonato, à commencer par celui de Michael Blümke de Rondo qui lui attribue une note parfaite de 5.
Laurent Bury rédige une appréciation plutôt favorable : « Tout ce que l’on entend ici est très beau, l’artiste ayant l’intelligence de ne jamais s’égarer hors du répertoire qu’elle peut légitimement aborder au disque ». Il poursuit : « … Joyce DiDonato parvient miraculeusement à donner un sentiment de vie, une impression de spontanéité à ces enregistrements de studio. La virtuosité est parfaitement maîtrisée, avec une ornementation généreuse… ». Et il conclut : «  … une démonstration de l’art de Joyce DiDonato… où l’on trouvera bien des pépites. » On attribue une note de 3 sur 4 à l’enregistrement.
Chez UtMiSol on nous présente un bref commentaire signé Danielle Anex-Cabanis dont il faut citer cet extrait très intéressant: « Un flo­ri­lège qui per­met à la ma­gni­fique mezzo de don­ner la pleine me­sure de son ta­lent. Elle chante bien sûr, mais elle pleure et ar­ra­che­rait des larmes à un cœur de pierre (Las­cia ch’io pianga). Elle hurle la vio­lence et la dou­leur, tout comme elle su­surre l’es­poir de bon­heur, no­tam­ment dans l’ex­trait de Su­sanna. Son ex­trême vir­tuo­sité dont elle joue avec une sorte de gour­man­dise ne l’em­pêche pas de pro­po­ser une ap­proche très sen­sible, épu­rée, très pure, qui est ab­so­lu­ment mer­veilleuse ».
Autre très beau commentaire de Camille de Joyeuse paru chez ClassiqueNews (12/2016) :
« Entre tendresse murmurée et fureur déraisonnable, entre tempête et silence émotionnel, la mezzo fait étinceler son timbre cuivré et tendu avec une maîtrise manifeste… » Et encore : « Le formidable relief linguistique, l’articulation naturelle de la diva baroque séduisent immanquablement, dans un récital conçu avec la sensibilité et la générosité, le tempérament palpitant de la cantatrice américaine ». Le CD se mérite un CLIC de ce webzine.

Chez MusicWeb International (12/2016) Michael Cookson est tout bonnement ébahi par les capacités techniques de la cantatrice. « Elle chante en faisant preuve d’une remarquable constance de qualité technique et artistique de même qu’une clarté de caractérisation fascinante ». Il poursuit : « … tous les airs sont interprétés avec une expressivité ravissante, dans un style et avec une technique impeccable… ». « On peut se demander ce qu’elle nous réserve pour son prochain projet que nous attendons avec beaucoup d’impatience ».

Finalement mentionnons la parution chez Limelight d’un article signé Clive Paget consacré davantage à la cause que défend Joyce DiDonato – la thématique de la « Guerre et la Paix » -, analysant en détail le cheminement de la cantatrice dans l’élaboration du programme de son disque.

 

translation_flags_small Outil de traduction / Translator tool

Disponible via / Available from :   Amazon –   FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Consultez toutes ces critiques sur le site de Classicalacarte.net – Cliquez ici

Read all these reviews on Classicalacarte.net – Click here

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s