A Wondrous Mystery

0093046757564

« A Wondrous Mystery »

« Musique chorale de la Renaissance pour Noël » / « Renaissance Choral Music for Christmas » – Oeuvres de / Works by: Clemens, Eccard, Handl,Hassler H.L., Praetorius H., Praetorius M.,
Stile Antico,  Harmonia Mundi, HMU807575 – Code-barres / Barcode : 0093046757564

On the occasion of its tenth anniversary, the British group of young singers, Stile Antico, has issued another thematic album made up this time of Renaissance choral music for Christmas.
The recording has been well received by at least eight reviewers with one exception.

Voici que pour sa dixième année d’existence, le groupe britannique de chanteurs et chanteuses de « Stile Antico » nous offre un autre recueil de chant choral construit autour de la thématique de la fête de Noël.
L’album porte un titre évocateur : « A Wondrous Mystery » (Merveilleux mystère). Les œuvres choisies sont empruntées au répertoire de la renaissance : Michael Praetorius (c.1571-1621), Jacob Handle (1550-1591), Jacobus Clemens non Papa (c.1510-c.1555), Joannes Eccard (1553-1611), Hans Leo Hassler (1564-1612), Hieronymus Praetorius (1560-1629).

L’album a été très bien accueilli par l’ensemble de la critique sans toutefois recevoir des ovations similaires à celles reçues lors de parutions antérieures. Dans l’édition de décembre 2015 de Diapason (# 641) Sophie Roughol rédige un commentaire très appréciatif ( 5 diapason) et situe bien tout le propos du disque : «  un programme oecuménique associant traditions catholique et luthérienne ». Bravo à ce disque, écrit-elle, car « entre terre et ciel Stile Antico restitue avec un naturel confondant les jeux antiphoniques, les figuralismes, la parenté harmonique et mélodique des sources ».
Du côté britannique, Edward Breen rédige pour Gramophone (12/2015) une critique qui sans être démesurément sévère questionne certains aspects de l’interprétation du groupe. Il est d’avis que « … leur approche pondérée (dans le motet et l’extrait de la messe de Clemens non Papa) nous laisse en appétit, souhaitant une direction un peu plus impérative ». Il s’agit là d’un point de vue subjectif. Dans l’ensemble, « … les phrases s’élèvent et retombent sans but architectural précis ». Pour ce critique nous avons là un album « charmant mais qui ne pose aucun défi ».
Le critique du journal The Guardian rédige d’autre part une courte critique très élogieuse et accorde à l’enregistrement une note parfaite de 5.

Sur la Toile, le travail de Stile Antico a fait l’objet de nombreuses critiques toutes rédigées en anglais. Jonathan Woolf de Music Web International (11/2015) n’hésite pas à recommander ce CD. Il attire notre attention sur la structure de l’enregistrement. Les pièces de compositeurs tels Eccard, Handl, Hassler et M. Praetorius sont intercalées entre les parties de la « Missa Pastores quidnam vidistis » et le motet du même titre de Clemens non Papa. Il note que l’esthétique du groupe est fort différent de celle adoptée par les Tallis Scholars dans un répertoire similaire. Toujours sur la Toile, D. James Ross (Early Music Review (12/2015) est également enthousiasmé par cet enregistrement. Il met en évidence la disposition astucieuse des pièces : alternance entre morceaux de nature religieuse et de textes empruntés à la langue vernaculaire). Selon lui l’ensemble Stile Antico change en or ces courtes pièces. (Note de 5).
Chez Audiophile, le disque se mérite une note de 4 sur 5. Le commentaire fournit surtout une précieuse appréciation de la qualité sonore de l’album. Enregistré en DSD et mis en marché en Super Audio CD, la captation sonore a eu lieu à Londres dans une vaste enceinte (All Hallows’ Church) : « … les voix semblent flotter à l’avant des haut-parleurs alors que de l’arrière elles enveloppent la salle d’écoute d’une riche ambiance ». Soulignons également cette analyse très détaillée et fort élogieuse, rédigée en termes dithyrambiques, que transmet Sid Nuncius sur son blog The Classical Reviewer. L’auteur s’y livre à un examen très méthodique du contenu du CD, analysant méticuleusement et appréciant chacune des quatorze plages, tout en soulignant le rôle de la « Missa Pastores quidnam vidistis » qui sert en quelque sorte d’épine dorsale à ce « merveilleux » album de chants destinés à célébrer la fête de la Nativité. « A Wondrous Mystery from this Wondrous Choir. … sit back and enjoy!”
Voici un disque que vous réécouterez avec un plaisir renouvelé, écrit David Vernier de Classics Today (10/10). Un compagnon idéal à leur disque de 2010 (Puer Natus est). Mentionnons finalement ce commentaire très fouillé paru sur le site de Johann van Veen (Musica Dei donum). Sa critique de l’interprétation de Stile Antico porte surtout sur la capacité de l’ensemble à interpréter la musique d’origine allemande du début des années 1600. À son avis « … les pièces allemandes sont loin d’être idéales ». Mais ajoute-t-il aussitôt, « elles ne sont pas vraiment mauvaises… j’ai vu pire » et « ceci étant dit, cela ne devrait pas vous empêcher d’ajouter ce disque à votre collection ».

translation_flags_small Outil de traduction / Translator tool

Disponible via / Available from :   Amazon –  FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s