Bertali : La Maddelena

Antonio Bertali (1605-1669) : La Maddelena
Scherzi Musicali, Nicolas Achten, dir., Ricercar  RIC367 Code-barres / Barcode : 5400439003675

5400439003675

Revue de presse / Press review

Ce CD porte le titre « La Maddelena ». Il est entièrement consacré à la Marie-Madeleine des Évangiles, figure emblématique des récits entourant la vie du Christ.
La presse écrite ( 5 critiques recensées ) a souligné unanimement la très haute qualité de cet enregistrement. Chez Diapason ( # 646 – 05/2016) Denis Morrier n’a que des éloges pour l’ensemble de cette production. Il s’agit d’un « … programme érudit » comprenant d’abord des compositions rassemblées par Giovanni Battista Andreini pour sa représentation théâtrale « La Maddelena, Sacra Rappresentatione » (Monteverdi et des compositeurs moins connus : Effrem, Guivizzani, Mazzocchi et Rossi). S’ensuit un intermède instrumental de Bertali et enfin, la pièce de résistance, son oratorio du sépulcre « La Maddelena », composé à Vienne en 1663. Morrier est d’avis que « les chanteurs servent leur partition avec intelligence et style » et il apprécie « le velours des deux ténors » ainsi que le « … mezzo profond et la digne éloquence de Luciana Mancini », de même que « … le lumineux soprano de Deborah Cachet ». Le disque se mérite un 5 diapason.
Chez Classica ( # 182 – 05/2016) l’accueil est tout aussi chaleureux. Pour Jérémie Bigorie, ce sont surtout les instrumentistes de l’ensemble Scherzi Musicali qui reçoivent ses éloges, notamment « le consort de violes (qui) sonne avec une plénitude jubilatoire, caractérisé par ses timbres bourdonnant qui dotent l’orchestre d’une belle aura cuivrée ». Au sujet des chanteurs, il écrit : Nicolas Achten démontre un réel talent dans les diminutions » et il ajoute que « le reste du plateau vocal enchante par ses attaques franches et précises, la discipline du chant, la candeur des timbres ». En définitive, « de splendides découvertes pour tous les amateurs de musique ancienne ». Note de 4.
L’appréciation de Iain Fenlon pour Gramophone (05/2016) porte surtout sur l’oratorio de Bertali. Il nous livre une vision des plus positives de cette réalisation du Schezi Musicale sous l’habile direction de Nicola Achten. Il souligne tout particulièrement la contribution de la soprano Deborah Cachet dans la pièce finale, la splendide lamentation de Marie-Madeleine – « Lagrime Amare » – de Domenico Mazzocchi.
Du côté américain, Barry Brenesal rédige une critique magistrale pour Fanfare ( 40 :1 – 09/2016). Il souligne la performance de Nicolas Achten à la voix de baryton « sèche mais tout à fait ductile » de même que « la voix resplendissante de ténor de Reinoud Van Mechelen ». Deborah Cachet attire également son attention avec « son soprano lyrique, brillant et bien concentré ». De plus il salue la contribution émérite de l’ensemble Scherzi Musicale de même que la qualité sonore de l’enregistrement à la fois rapproché et bien défini. Une musique « interprétée avec style et enthousiasme, un enregistrement à se procurer.

Sur la Toile, les commentaires sont très élaborés et tout aussi appréciatifs, à commence par celui de Johann van Veen pour MusicWeb International (08/2016). L’enregistrement reçoit la mention « Disque du mois d’août 2016 ». Ce critique décrit fort bien le rôle de Marie-Madeleine dans l’histoire du christianisme. Il s’attarde à décrire chacune des compositions retenues par celui qui de toute évidence semble être le concepteur de ce programme, Jérôme Lejeune. Pour van Veen « cet enregistrement est, d’un point de vue musicologique, un succès sans équivoque. Heureusement c’est loin d’être seulement un projet musical. Nous avons ici des interprétations hautement expressives et vivides », notamment Deborah Cachet dans le rôle de Marie-Madeleine. De plus, Scherzi Musicale « produit un son splendide et on ne peut qu’admirer les couleurs des divers instruments et l’habileté de ceux qui en jouent ».
Chez ClassiqueNews, le CD se mérite également la plus haute distinction du site – soit un CLIC. Benjamin Ballifh souligne lui aussi en termes très élogieux la contribution « … des chanteurs et des instrumentistes de Scherzi Musicali (qui) atteignent dans ce programme Bertali une évidente maîtrise de la caractérisation linguistique et expressive… ». Il ajoute : « Nicolas Achten choisit une sonorité riche mais détaillée où règne évidemment la résonance maîtrisée du consort de violes. » Pour lui, c’est »… de loin la meilleure réalisation des Scherzi Musicali ».
À ces deux commentaires très complets s’ajoute celui d’Andrew Benson-Wilson sur son blog ainsi qu’un court texte rédigé par Axelle Girard sur Culturopoing consacré plus spécifiquement personnage de Marie-Madeleine et à son appropriation par Bertali.

Drapeaux du monde Traducteur / Translator

Disponible / Available from:

  FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s