Duetti e Terzetti italiani

George Frideric Handel (1685-1759) : Duetti & Terzetti italiani
Roberta Invernizzi (soprano), Silvia Frigato (soprano), Krystian Adam (ténor / tenor), Thomas E. Bauer (baryton / baritone)
La Risonanza, Fabio Bonizzoni, dir.
Glossa GCD921517 Code-barres / Barcode : 8424562215177

8424562215177

This recording was acclaimed by at least five reviewers while a few others remained rather critical towards the soprano Roberta Invernizzi.

David Vickers rédige pour Gramophone (02/2016) une critique très positive de cet enregistrement; il n’ a que des éloges à l’endroit des quatre chanteurs et des instrumentistes de La Rizonanza. Ces artistes interprètent ces duos et trios de chambre de Handel « … avec une précision exemplaire, une application raffinée et une expressivité poétique…». Selon ce dernier ces performances « … projettent un éclairage révélateur dans les recoins les plus obscurs et les plus éloignés de cette période de jeunesse de Handel, lors de son séjour en Italie… ». Le disque se mérite un Editor’s Choice.
Le disques est également bien accueilli chez BBC Music Magazine et reçoit une note de 4/5. George Hall salue lui aussi la prestation des chanteurs qui s’imprègnent bien de l’atmosphère de chaque pièce. Il sont accompagnés avec élégance par les musiciens de la Risonanza.

Chez Classica ( # 180 – 02/2016) de même que chez Diapason ( # 642 – 01/2016) l’accueil est plus réservé. Le critique de Classica, Jérémie Bigorie, émet des réserves, notamment en ce qui concerne Roberta Invernizzi « à la voix de rossignol » mais il se réjouit de ce que « … l’équipe de chanteurs ne succombe pas à la tentation madrigalesque en combinant la clarté des poèmes avec la technique du bel canto ». Il est également «surpris» et admirateur du chant du baryton Thomas Bauer « … d’une incroyable tenue jusque dans les passages les plus périlleux ». Le disque reçoit une appréciation de 3/5.
Son collègue chez Diapason, Ivan A. Alexandre, se montre encore plus sévère à l’endroit de Roberta Invernizzi: « … (son) organe strident , à l’oeuvre dans sept numéros, déséquilibre les ensembles ». Quant à l’accompagnement musical, « … hors quelques instants de grâce (HWV 184), (il) avance à défaut de chanter ». L’enregistrement se mérite une appréciation médiane de 3\5

Simon Rees de Early Music Today (02/2016) ne trouve rien à redire et se montre très satisfait de la performance de ces quatre chanteurs. Il souligne à son tour dans son commentaire l’excellence de l’accompagnement musical des trois musiciens de La Risonanza. Note de 4\5

Sur la Toile, Brian Wilson de Music Web International (02/2016) accueille très favorablement cet album mais a peu à dire sur la qualité de la prestation des interprètes si ce n’est que les sopranos sont ‘magnifiques’ et qu’elles obtiennent « … un solide support de la part de leurs deux collègues masculins ». Le disque reçoit la mention ‘Disque du mois’.

Brian Robins rédige pour Early Music Review (12/2015) une critique très élaborée dans laquelle il nous informe que le genre du duo et du trio vocal était populaire à l’époque du séjour de Handel en Italie (1707-1709). Le jeune musicien serait parvenu à en maîtriser tous les aspects. Les oeuvres qui nous sont proposées sont toutes des perles rares merveilleusement interprétées par ces quatre chanteurs. Robins souligne la contribution de Bonizzoni, « …son refus de rechercher les effets superflus constitue l’une de ses plus grandes forces ». Son seul commentaire négatif concerne Roberta Invernizzi et « … sa tendance à chanter trop fort… ». Pour Robins, il s’agit sans conteste de l’un des meilleurs disque de l’année. Un bijou et une note de 5/5 !

Nicholas Kenyon (The Guardian – 12/2015) se montre lui aussi très réceptif. « Une performance éclatante ». Il applaudit à « … la virtuosité impeccable » des sopranos. Le disque se mérite une note d’appréciation de 4/5.

Albéric Lagier chez Musikzen (12/2015) rédige un court commentaire qui va droit au but. Il rappelle à juste titre que « … les duos et les trios de chambre … ne ressemblent en rien aux duos ou trios d’opéra : ici les voix n’incarnent pas un personnage, elles fusionnent dans une construction homogène ». Le résultat: un enregistrement au cours duquel les chanteurs « … se saisissent avec autant d’engouement dans ces pépites et (dans lequel) La Risonanza met la dernière touche à ce programme jouissif ».

Mentionnons finalement cette critique également appréciative de Graham Rickson pour The Arts Desk (02/2016). Tout est parfait selon lui pour ce qui est de l’interprétation. Quant à la présentation du CD, elle est sans faille et comprend notamment un essai très instructif de Stefano Russomanno en anglais, français, allemand de même que les textes des duos et trios.

Chez Classic @ la Carte, on poursuit le recensement des critiques disponibles. On peut les consulter dans la section « Recensement – Janvier – 2016 ». Il vous suffit d’effectuer une recherche au moyen des deux expressions suivantes « classicalacarte + ID537 ».

To read all the reviews consulted, you need only search for « classicalacarte + ID537 ».

Disponible chez :  /  Available from :

archiv

FR  –  U.S.  –  UK  –  CA  –  DE  –  JA

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s