Agrippina

Agrippina ~ Opera arias

Airs d’opéra de / Opera arias by:
Carl Heinrich Graun (1704-1759) :Se la mia vita, o figlio (from Britannico), Mi paventi il figlio indegno (from Britannico) George Frideric Handel (1685-1759) : Ogni vento (from Agrippina), Pensieri, voi mi tormentate! (from Agrippina), L’alma mia fra le tempeste (from Agrippina)
Johann Mattheson (1681-1764) : Gia tutto valore (from Nero),
Paolo Giuseppe Magni (ca. 1650 -1737) : Nerone infante – Date all’armi o spirti fieri
Giuseppe Maria Orlandini (1676-1760) :Tutta furie e tutta sdegno (from Nerone), Gia tutto valore (from Nero)
Giacomo Antonio Perti (1661-1756) : Date all’armi o spirti fieri (from Nerone fatto Cesare)
Nicola Porpora (1686-1768) :Mormorando anch’il ruschello (from L’Agrippina), Con troppo fiere immagini (from L’Agrippina)
Giovanni Battista Sammartini (c. 1700 -1775) : Agrippina moglie di Tiberio – Non ho più vele… Deh, lasciami in pace
Georg Philipp Telemann (1681 -1767) : Germanicus Rimembranza crudel

Ann Hallenberg (mezzo), Il Pomo d’Oro, Riccardo Minasi, dir.

Label : DHM Référence : 88875128162 Code-barres / Barcode : 0888751281622

Revue de presse

Voici un superbe enregistrement de la mezzo suédoise Ann Hallenberg qui nous offre un récital composé de seize extraits d’opéras plus ou moins connus de la période baroque : Porpora, Graun, Handel, Telemann, etc. Il s’agit d’un projet intitulé « Les Agrippine – Deux sœurs et une fille – une histoire de famille » lequel a été mené à terme grâce à la collaboration du musicologue et mari de la chanteuse Holger Schmitt-Hallenberg, qui rédige d’ailleurs un commentaire très instructif que l’on peut lire dans le livret du CD (en anglais ou en allemand). Ce CD a reçu un accueil très, très chaleureux de la part des critiques.

Jérémie Bigorie coiffe sa critique pour la revue Classica (#174, 07-08/2015) d’un titre évocateur : « Une nouvelle impératrice en baroque » et affirme que « … l’on tient là un des meilleurs récitals baroques de l’année .» Le CD se voit décerner un CHOC sans hésitation. Toutefois chez Diapason le ton est un peu plus réservé. Jean-Philippe Grosperrin émet plusieurs réticences, à commencer par la qualité de l’accompagnement « … d’un ensemble inégal ( Il Pomo d’Oro) en cohésion et en drame ». Ce critique n’en n’a pas contre la voix d’Ann Hallenberg : « … chaleureuse et homogène, toujours musicale, tenue, indemne d’hystérie ». Il poursuit : « On admire les vertus de la cantatrice, mais est-ce suffisant? » Ce qu’il souhaiterait c’est davantage d’émotion, « il faudrait, écrit-il, un autre poids à certains mots, des insinuations, des aspérités, des ombres, plus de clair-obscur en somme pour que la face changeante d’Agrippine nous regarde ». Sa notation se limite à une note de 4/6.
L’appréciation de Richard Wigmore du magazine britannique Gramophone (07/2015) est tout à fait à l’opposé. Selon lui la mezzo nous livre un portrait des plus judicieux des trois personnages historiques qu’aborde son récital. « Avec sa voix resplendissante de haut mezzo, d’une grande expression vocale, d’une agilité époustouflante et un sens du caractère très approprié, elle fait honneur à ces trois dames ». On nous présente ici un récital hors du commun fait d’arias tirés d’opéras « … pour la plupart inconnus, interprétés avec beaucoup de style, de goût et d’une beauté de ton par une mezzo au sommet de son art dans le monde de l’opéra baroque d’aujourd’hui ».
Chez BBC Music Magazine (09/2015) Nicholas Anderson accueille très favorablement le récital et lui accorde une note parfaite de 5. Il souligne tout particulièrement la contribution de l’accompagnement de l’ensemble Il Pomo d’Oro sous la direction de Ricardo Minasi qui « … est généralement vif et alerte avec en plus, une contribution excellente de la part des hautbois ». Erica Jeal attribue aussi également une note de 5 dans le quotidien The Guardian (04/2015), soulignant entre autres l’exécution des extraits d’opéra de Handel « … interprétés avec classe ».

Sur la vaste « Toile » le récital d’Ann Hallenberg a fait l’objet de plusieurs critiques très élaborées et toutes élogieuses.
Tout d’abord, soulignons la critique d’Olivier Rouvière pour L’Avant Scène Opéra (version numérique) pour qui il s’agit « … d’un album superbe au programme passionnant… ». « Les Agrippine étaient trois – les deux enfants du consul Marcus Agrippina et, fille de l’une et nièce de l’autre, la plus connue : la mère de Néron ». Rouvière écrit qu’Ann Hallenberg « … fait valoir sa technique éblouissante et sa voix parfaitement homogène, d’une constante rondeur – surtout dans le registre mezzo – aussi véloce dans les plus folles vocalises … que posée, quasi instrumentale dans les messe di voce… ». Par ailleurs ce critique exprime lui aussi des réserves quant à la qualité de l’accompagnement d’Il Pomo di Oro :… cordes parfois imprécises… et cors à l’intonation suspecte… ». Il accorde une note de 3 sur 4.
La critique de ClassiqueNews, Camille De Joyeuse aborde elle aussi cet aspect de l’accompagnement musical. Elle n’est pas tendre à l’endroit de l’ensemble Il Pomo d’Oro. Ann Hallenberg « … n’est pas hélas soutenue par des instrumentistes dignes de son éloquente maîtrise. S’ils ne jouent pas faux, ils atténuent ce galbe sensuel, introspectif de la chanteuse par des attaques crissées, tendue, raides d’une imprécision déconcertante ». Mais conclue-t-elle « … les qualités de la chanteuse sont, elles, superlatives et généreuses, prête à compenser toute faiblesse instrumentale ». Sans quantifier son appréciation, madame De Joyeuse montre beaucoup d’enthousiasme à l’endroit de la cantatrice. On applaudit cet enregistrement : « Pour le mezzo onctueux, articulé, flexible de la diva et rien que pour elle ».
Pour Bernard Schreuders de ForumOpera nous avons ici un récital thématique dans lequel « … Ann Hallenberg apparaît comme la véritable héroïne ». Tout d’abord dû au fait de l’excellent « … travail de recherche qui a permis à ce projet de voir le jour ». Il est évident selon ce critique que « … la qualité intrinsèque des extraits a d’autant plus d’importance qu’aucun portrait ne peut émerger de ces fragments isolés ». Bravo à Ann Hallenberg qui « … s’impose par sa remarquable gestion du souffle… mais aussi par son aptitude à jouer des moirures, à varier les éclairages et le dosage de l’émission… ». Suite à cette critique convaincante et bien documentée, le CD se mérite une note parfaite de 4 sur 4.
Toujours sur la Toile, mais cette fois du côté anglophone, Glyn Pursglove proclame d’emblée avec MusicWeb International le CD enregistrement du mois (09/2015). « This is a glorious CD – full of wonderful singing and outstanding orchestral work » (« Un CD glorieux – regorgeant de chant merveilleux et d’un accompagnement orchestral hors de l’ordinaire ».
Le concert d’éloges à l’endroit de la cantatrice se poursuit chez MuseBaroque qui décerne un Muse D’Or au CD et qui selon Pedro-Octavio Diaz « … est une belle réalisation d’équilibre, de profondeur et de recherche ». « Ann Hallenber est impériale dans tous les sens du terme… », son «… Agrippine aux multiples facettes sert l’ambition de la dévorante impératrice pour le rayonnement de la musique ».
Finalement nous ne pouvons que recommander également la lecture d’une appréciation postée par Joseph Newsome sur son blog (en anglais) Voix des Arts / A Voice for the Arts (04/2015). Son analyse est rédigée en termes dithyrambiques et se lit en quelque sorte comme un roman-fleuve. Il présente et évalue chacun des seize arias retenus pour l’enregistrement par Ann Hallenberg et son mari, Holger Schmitt-Hallenberg. Tout est excellent sur ce disque, selon Newsome, y compris la contribution de Minassi et de son ensemble en qui il voit « … non seulement un collaborateur dévoué mais également un co-conspirateur enthousiaste ».
En définitive, un enregistrement indispensable.

Chez Classic @ la Carte, on poursuit le recensement des critiques disponibles. On peut les  consulter (plus d’une quinzaine) dans la section « Recensement de l’été – 2015 »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s